Jump to content

QuebecURB

Administrateurs
  • Content Count

    15
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

1 Follower

Personal Information

  • Location
    Ville de Québec
  • Occupation
    Administrateur
  • Intérêts
    Économie, actualités, technologies

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tramway : il y aura bien un BAPE, confirme le gouvernement du Québec La Ville espérait pouvoir s’y soustraire TAÏEB MOALLA Mardi, 22 janvier 2019 19:46MISE à JOUR Mardi, 22 janvier 2019 19:46 Malgré la requête de la Ville de Québec pour se soustraire au processus environnemental, il y aura bel et bien un BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement) pour analyser le futur tramway sous toutes ses coutures. «Il y aura immanquablement un BAPE. Les projets de cet ordre sont assujettis au processus du BAPE», a affirmé mardi soir au Journal Jean-Bernard Villemaire, directeur des communications au bureau du nouveau ministre de l’Environnement, Benoit Charette. M. Villemaire a cependant promis que tout sera fait «avec diligence et efficacité». «On ne fera rien pour retarder le projet», a-t-il assuré. Selon lui, la Ville de Québec pourra aider à accélérer le processus «en fournissant rapidement des réponses aux questions qui seront posées». Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire Labeaume, n’a pas voulu réagir mardi soir. «Je n’ai pas vu leur réponse. On va attendre d’en prendre connaissance», a-t-il affirmé. Lundi, Rémy Normand, vice-président du comité exécutif, a signalé vouloir éviter que le tramway passe par le long processus d’évaluation environnementale. «S’il y a un BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement), il y aura un BAPE. Mais ça ne devrait pas nous retarder dans notre échéancier (...) On devrait éviter d’avoir un grand grand BAPE comme on les connaît», a-t-il affirmé. Des rencontres individuelles D’autre part, la Ville de Québec a promis de rencontrer «ce printemps» tous les citoyens qui sont directement touchés par la mise en place du Réseau de transport structurant. «Notre objectif est d’aller voir de façon individuelle et personnalisée toutes les personnes touchées directement ou indirectement par l’emprise, le corridor ou quoi que ce soit», a affirmé Rémy Normand, lundi. Ces rencontres toucheront les personnes qui risquent d’être expropriées, a-t-il confirmé. La Ville a également indiqué dans le passé que les citoyens du boulevard Pie-XII, à Sainte-Foy, seront également rencontrés. Ces derniers ont dit craindre les conséquences du passage du tramway dans leur arrière-cour sur des terrains d’Hydro-Québec. Une fois ces rencontres individuelles terminées, la Ville réalisera une autre série de consultations citoyennes publiques dont la formule reste à déterminer. Par ailleurs, l’administration Labeaume a présenté, lundi, 5200 pages de documents afin de montrer les études réalisées jusqu’à maintenant sur le projet structurant. Il s’agit principalement des démarches qui ont mené à l’étude de faisabilité SRB-tramway en 2015 et de diverses analyses sur l’avant-projet pour le réseau SRB Québec-Lévis, abandonné en 2017. Avec la collaboration de Stéphanie Martin BUDGET (ARRONDI) POUR LE RÉSEAU DE TRANSPORT STRUCTURANT Conception, plans et devis, études : 215 millions Infrastructures de transport en commun et matériel roulant : 1,5 milliard$ Infrastructures municipales et d’utilités publiques : 700 millions$ Gestions, contingences, risques, inflation : 580 millions$ Total : 3 milliards$ financés par le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral * Source : Ville de Québec * La Ville de Québec investit 300 autres millions$ pour divers aménagements en lien avec le Réseau structurant. https://www.journaldequebec.com/2019/01/22/tramway--il-y-aura-bien-un-bape-confirme-le-gouvernement-du-quebec
  2. Tunnel sur Robert-Bourassa: le député de Chauveau «intéressé» par le projet JEAN-LUC LAVALLÉE Lundi, 21 janvier 2019 00:00MISE à JOUR Lundi, 21 janvier 2019 00:00 «Intéressé» par l’idée d’un tunnel sur Robert-Bourassa, pour soulager la congestion à l’intersection de Lebourgneuf, le député de Chauveau Sylvain Lévesque attend d’avoir tous les détails du projet de Régis Labeaume avant de se commettre. Lors de la dernière élection partielle dans Neufchâtel-Lebourgneuf, le maire de Québec avait promis de faire pression sur le gouvernement Legault pour que le carrefour soit réaménagé. Il proposait alors de faire passer l’autoroute Robert-Bourassa sous le boulevard Lebourgneuf afin de permettre aux automobilistes d’éviter le feu de circulation. Au terme de l’élection, malgré la défaite d’Équipe Labeaume, le maire avait dit vouloir rencontrer les deux députés caquistes «les plus concernés» par ce projet, soit Mario Asselin et Sylvain Lévesque. «Je vais leur demander qu’on travaille ensemble pour convaincre leurs collègues d’investir 50 M$», avait-il déclaré. En entrevue avec Le Journal, Sylvain Lévesque dit n’avoir eu encore aucun contact avec le cabinet du maire relativement à cet enjeu précis. Il a cependant manifesté une grande ouverture pour ce projet qu’il pourrait éventuellement mousser auprès du Conseil des ministres, se gardant bien toutefois de l’appuyer officiellement. La faisabilité sera étudiée «Mario [Asselin] et moi, on a convenu d’une chose : on est très ouverts et ça nous intéresse de le regarder parce que ça peut clairement améliorer les déplacements dans la région de Québec, ce qui est une priorité pour nous. Mais avant de me prononcer sur un projet, j’aime bien l’avoir vu avant... Le diable est dans les détails. Ça va prendre une analyse fine. On va regarder la faisabilité.» https://www.journaldequebec.com/2019/01/21/le-depute-de-chauveau-interesse-par-le-projet
  3. Finies les voies réservées le week-end sur le boulevard Lebourgneuf La diminution des heures de service entre en vigueur lundi TAÏEB MOALLA Lundi, 21 janvier 2019 00:00MISE à JOUR Lundi, 21 janvier 2019 00:00 Prévue pour la semaine du 10 décembre, la diminution des heures de service sur les voies réservées du boulevard Lebourgneuf ne commencera finalement que lundi, a appris Le Journal. En plus de diminuer les heures de service la semaine, la Ville a aboli les voies réservées la fin de semaine sur l’artère. Le 7 décembre dernier, deux jours avant le scrutin municipal partiel dans Neufchâtel-Lebourgneuf, Régis Labeaume a annoncé cet engagement phare destiné à faire baisser le trafic routier dans un secteur fortement achalandé. Après quelques hésitations, le maire a fini par jurer que cette mesure serait mise en place dès la semaine du 10 décembre, quelle que soit l’issue du scrutin partiel (Équipe Labeaume a d’ailleurs perdu cette élection contre Québec 21). «Délais de nature technique» La semaine dernière, Le Journal a tenté de comprendre les raisons du retard dans l’application de la mesure. La réponse de la Ville a passablement évolué au fil des heures. Dans un premier temps, Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire, a évoqué une mise en service en mars. Il a par la suite affirmé que cela se fera «le plus tôt possible». «Il y a effectivement eu des délais de nature technique, mais la volonté politique est toujours là. Ça va se faire le plus rapidement possible et ça n’a rien à voir avec les résultats de l’élection du 9 décembre», a-t-il insisté. Vendredi matin, Rémy Normand, président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), a finalement indiqué que le projet pilote sera mis en branle. «Il y a des éléments techniques et technologiques à prendre en considération pour faire des changements au gestionnaire artériel de deuxième génération. Ça ne se fait pas toujours en criant ciseau», a-t-il expliqué. D’autre part, les gens d’affaires du secteur auraient indiqué à l’administration municipale que le temps des Fêtes «n’est peut-être pas le meilleur moment» pour réaliser ce type de changement, a insisté M. Normand. À partir d’aujourd’hui, une période d’essai de deux à trois mois doit permettre à l’administration municipale de décider de pérenniser ou non la diminution des heures de service des voies réservées. «Improvisation» Tout en se félicitant de cette nouvelle, Patrick Paquet, nouveau conseiller du secteur, a regretté «l’improvisation» qui a teinté ce dossier. «Le maire a parlé fort, mais il n’a visiblement pas consulté son administration avant», a soutenu le conseiller de Québec 21. D’après lui, la promesse de M. Labeaume, faite à deux jours du scrutin partiel, avait un caractère «électoraliste». «Il était à notre remorque et il voulait montrer qu’il avait entendu le cri des citoyens, a insisté M. Paquet. Les bottines n’ont pas suivi les babines.» VOIES RÉSERVÉES SUR LE BOULEVARD LEBOURGNEUF Avant Du lundi au vendredi, de 7 h à 18 h Le samedi et le dimanche, de 9 h à 18 h À partir de lundi Du lundi au vendredi de 7 h à 9 h et de 15 h à 18 h Il n’y a plus de voies réservées la fin de semaine https://www.journaldequebec.com/2019/01/21/finies-les-voies-reservees-le-week-end
  4. Réseau de tramway : des comptes rendus mensuels sur l’état des travaux Publié aujourd'hui à 15 h 50 Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec Photo: Ville de Québec La Ville de Québec s'engage à faire le point tous les mois sur l'état d'avancement de son projet de réseau structurant de transport en commun (RSTC). Le vice-président du comité exécutif à la Ville et président du Réseau de transport de la capitale (RTC), Rémy Normand, mentionne que ces rendez-vous mensuels témoignent d’une volonté « de reprendre l’accentuation des échanges avec la population ». « C’est une occasion […] de reprendre le dialogue qui avait été interrompu l’an passé en raison des vacances, notamment, et en raison de la campagne électorale, où on avait voulu que ce soit plutôt low profile, notre action, par rapport au projet, pour ne pas brouiller les cartes de la campagne, ensuite il y a eu le budget », a énuméré M. Normand lundi. Il a profité de ce premier bilan sur l’avancement des travaux pour souligner « le sérieux et la rigueur » qui a entouré le processus, qui a commencé il y a près de dix ans avec la mise sur pied du groupe de travail sur la mobilité durable. 5200 pages de documentation Rémy Normand a ainsi voulu démontrer que l’évaluation des coûts du projet de réseau de transport structurant et le choix des moyens technologiques retenus étaient le résultat de travaux et d’analyses approfondis. « Il y a plus de 5200 pages de documentation qui appuient ce processus-là. Ce n’est pas rien. Il y en a eu des études, il y a eu des travaux, il y a eu des estimations de coûts qui ont été faites », a soutenu le président du RTC. Il a notamment mentionné que les éléments contenus dans ces études et ces analyses, que ce soit celles portant sur le premier projet de tramway, le service rapide par bus ou le RSTC, avaient tous fait l’objet d’une évaluation de coûts. M. Normand a cité en exemple les coûts liés à l’électrification des trambus, l’aménagement des stations souterraines, les honoraires professionnels et les infrastructures municipales de surface. Nominations Rémy Normand a par ailleurs annoncé la nomination de deux nouveaux membres au comité directeur du RSTC : Denis Andlauer et Serge Bisson. M. Andlauer est directeur des opérations de CDPQ Infra, tandis que M. Bisson a déjà occupé les fonctions de vice-président aux projets spéciaux pour la région des Amériques chez Bombardier. Le président du RTC a également annoncé le dépôt d’un avis de projet auprès du ministre de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques. Cette étape officialise le début de la Procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement pour la construction de la portion tramway du RSTC. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1148153/etat-travaux-projet-reseau-structurant-quebec-tramway-trambus-rtc
  5. Voilà: https://quebecurb.com/forum/14-photographie-urbaine/
  6. Avec plaisir dès que je corrige le bug d'upload de photos qui est impossible pour l'instant ?
  7. Je le mets dans ma liste "to do".
  8. Le Groupe Océan propose un projet mixte incluant une portion hôtel
  9. Complexe du groupe Dallaire comprenant une tour de 65 étages, qui serait la plus haute tour à l'est de Toronto.
  10. Salut chers membres, présentez vous! Ce qui vous allume et vos intérêts? Vos buildings et projets favoris!
×
×
  • Create New...

Important Information